Catégories du blogue

Les CLD créent de la richesse collective

08 juin 2015

La Presse LE LUNDI 8 juin 2015 : Robert Lefebvre, président du CLD de Laval, ex-président de l’association des CLD du Québec et entrepreneur à Laval, réagit à l’opinion énoncée par le ministre Pierre Moreau en ce qui concerne les CLD du Québec dans les articles d’Yvon Laprade, le 21 mai, et d’Ulysse Bergeron, le 3 juin.

 

Monsieur le ministre,

 

Quelle ne fut pas ma surprise de lire encore une fois la vision réductrice que vous continuez de véhiculer quant au travail effectué par les CLD à travers le Québec depuis 1998. Le mandat d’un CLD ne se résume pas à faire de l’investissement dans les entreprises, mais bien à mobiliser l’ensemble des acteurs locaux en vue de favoriser le développement de l’économie et la création d’emplois d’un territoire.

 

Le CLD était la porte d’entrée du développement de l’entrepreneuriat en assurant un soutien technique et/ou financier aux entrepreneurs. Environ 80 % du travail des professionnels se situait au niveau de l’accompagnement stratégique. En travaillant à toutes les étapes de la chaîne entrepreneuriale, soit au niveau de la sensibilisation, l’amorçage, le démarrage, la croissance et finalement la relève, le CLD favorisait le développement ainsi que la consolidation des entreprises du territoire.

 

D’ailleurs, le taux de survie après cinq ans des entreprises accompagnées par un CLD est deux fois plus élevé que la moyenne provinciale (71 % vs 34 %).

 

Depuis leur création en 1998, les CLD au Québec ont créé/consolidé plus de 25 000 entreprises, créé/maintenu plus de 150 000 emplois et généré plus de 5 milliards en activité économique. Voilà des résultats éloquents.

 

En ce qui concerne l’utilisation du Fonds local d’investissement (FLI) pour financer les opérations courantes du CLD, vous omettez de dire que cette mesure transitoire avait été autorisée par votre ministère pour permettre aux CLD d’honorer leurs engagements financiers en attendant de recevoir la contribution financière du gouvernement ; que les sommes empruntées du FLI ont toutes été remboursées par les CLD.

 

J’aimerais aussi insister sur le fait que le rendement des FLI à titre de capital de développement s’est avéré un succès puisque le taux de perte global est moins de 3 % alors qu’au départ, le gouvernement avait provisionné une perte de 30 %.

 

Je tenais à faire ces quelques mises au point, Monsieur le ministre, puisque vous continuez à brosser un portrait négatif des CLD dans le but de vous donner bonne conscience devant une décision arbitraire de votre gouvernement. Je le fais par respect pour les 1500 employés et 3000 bénévoles qui ont contribué au cours des 16 dernières années, à créer de la richesse au Québec.

 

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.

ABONNEMENT À NOTRE INFOLETTRE

* indicates required
Langue/Language *

ABONNEMENT À NOTRE INFOLETTRE

* indicates required
Langue/Language *

ABONNEMENT À DESTL INC.

Veuillez vous inscrire...

Merci de vous être inscrit. Vous recevrez le prochain numéro du magazine par la poste.

L'équipe de DESTL

Message
Error
Ok