Catégories du blogue

Vers une décarbonisation de l’économie

17 février 2021

Nous en sommes tous conscients: changer ses habitudes est généralement difficile. Dans le cadre économique, lorsque l’on souhaite faire évoluer les habitudes des entreprises ou des consommateurs, on parle d'incitatifs financiers. 

 

Il s’agit soit de : 

  • subventions ou primes attribuées pour encourager les nouvelles pratiques souhaitées
  • pénalités, sous formes de frais ou de taxes supplémentaires, pour décourager les anciennes habitudes

 

Créer de nouvelles subventions ou de nouvelles taxes pour encourager des changements de comportement à des fins de développement durable se nomme l’écofiscalité.  

 

L’écofiscalité est déjà présente au Québec sous diverses formes, notamment celle qui semble avoir fait le plus de chemin : la subvention accordée lors de l’achat d’un véhicule électrique qui peut atteindre 8 000$. Ainsi, on constate que le gouvernement cherche à encourager l’achat de véhicules électriques.  

 

EcoFiscalite-.jpg

 

Le principe des émissions de GES et des crédits carbone  

De la même façon, le Québec a aussi mis sur pied un système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de gaz à effet de serre (GES), ou communément appelé le marché du carbone.  

 

Ce marché délimite un plafond d’émissions maximales et les entreprises se font remettre des crédits carbone, soit le droit d’émettre des GES d’énergie fossile pour une période donnée. Le principe est simple : si certaines compagnies dépassent leurs droits d’émission, elles doivent se procurer des crédits carbone auprès d’autres entreprises moins émettrices qui n’ont pas atteint leur seuil d’émission maximum. Ce lieu d’échange récompense les compagnies vertueuses qui ont réduit leurs émissions de GES et encourage à moyen terme le remplacement de procédés trop carbonés

 

Le prix de la tonne de carbone

Le prix actuel minimal au Québec aux enchères est de 17,36 $ par tonne de GES pour 2021. Le prix final de la tonne de GES payé par une compagnie devant compenser ses émissions pourra être toutefois bien supérieur, dépendamment de l’offre et la demande de crédits.  

Le gouvernement du Canada emboîte le pas en déposant son projet de loi C-12 soit la Loi sur la tarification de la pollution causée par les gaz à effet de serre qui fixe le prix de la tonne de GES à 20 $ cette année, et 170$ en 2030.  

 

Rappelons ici que le gouvernement fédéral vise à ce que le pays soit carboneutre, soit accomplir un objectif de zéro émission nette de carbone d’ici à 2050. Ces démarches amorcées par d’autres pays s’inscrivent dans un objectif de décarbonisation de l’économie. 

L’approche d’Ottawa visant une taxe pourrait-être considérée par certains économistes comme moins efficaces qu’un marché du carbone, vu que le montant de la taxe est fixe et ne peut être négocié. Ceci étant dit, le projet de loi C-12 vise principalement à assurer une réglementation pancanadienne pour la gestion du carbone. 

 

Améliorer l’efficacité énergétique au Québec

Au Québec, l’organisme Transition énergétique Québec a été mis sur pied pour justement réduire les émissions de GES et aider les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique. La SOFIAC, quant à elle, offre un service clef en main pour coordonner des projets d’efficacité énergétique sans investissement de la part des compagnies. 

Au-delà du public, de gros joueurs du secteur privé s’engagent aussi au nom de l’efficacité énergétique. Hydro-Québec a une panoplie de programmes pour améliorer l’efficacité énergétique. Énergir a une gamme de programmes similaires tout en offrant du gaz naturel renouvelable.  

 

Le vent tourne vers une économie durable et prospère. De nombreux exemples émergent quotidiennement dans notre environnement d’entreprises et nous prouvent qu’il est désormais possible d’agir, de mutualiser les forces et d’opérer des changements afin de concrétiser un changement durable

 

Quel est dans votre entreprise l'objectif de réduction d’émissions de carbone? 

 

Contactez-nous!  

Pour tout projet en développement durable, même une idée embryonnaire, nous sommes là pour vous soutenir! 

Contactez Jean-Philippe Roux-Groleau, notre commissaire spécialisé en développement durable qui pourra vous indiquer quelles initiatives sont en cours ou quelles aides financières sont disponibles pour mettre sur pied votre projet.

 

Jean-Philippe-Roux-Groleau.jpg

Vous aimerez peut-être aussi

10 raisons d'investir à Saint-Laurent

10 raisons d'investir à Saint-Laurent

Découvrez les 10 meilleures raisons d'investir à Saint-Laurent.   en savoir plus
Défi sans auto solo: les résultats

Défi sans auto solo: les résultats

En entreprise: Affordance Studio à Toronto

En entreprise: Affordance Studio à Toronto

L’entreprise du Technohub Affordance Studio participera au programme « Growth Accelerator », organisé par Futur Preneu...en savoir plus

ABONNEMENT À NOTRE INFOLETTRE

* indicates required
Langue/Language *

ABONNEMENT À NOTRE INFOLETTRE

* indicates required
Langue/Language *

ABONNEMENT À DESTL INC.

Veuillez vous inscrire...

Merci de vous être inscrit. Vous recevrez le prochain numéro du magazine par la poste.

L'équipe de DESTL

Message
Error
Ok